Rire !

Ce texte m’a apporté de la légèreté, il m’a fait du bien. Voici le début de la page:

 » Avec le temps et votre libération progressive des griffes de votre ego, vous découvrirez que, de plus en plus, vous pouvez écouter les autres avec l’empathie de l’âme et avec amour. S’ils se comportent d’une façon qui vous aurait jadis blessé ou offensé, vous sentirez, en lieu et place, le rire monter en vous. Vous saurez alors que votre âme est en contact direct avec la Conscience Divine – car Son état naturel est le rire.  » […]

Lire la suite: LdC9_rire

GIBRAN, Khalil – Le prophète – Les enfants

Dans la continuité de l’article « l’amour » du même auteur.

Les enfants

« Et une femme qui tenait un bébé contre son sein dit, Parlez-nous des Enfants.
Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à la Vie.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous.

Continuer la lecture de GIBRAN, Khalil – Le prophète – Les enfants

«Le jour où je me suis aimé pour de vrai» – Kim McMillen

Texte qui a été attribué à tort à Charlie Chaplin, car il l’aurait récité lors d’un de ses anniversaires. Il a été écrit en fait par Kim McMillen, une femme, écrivain, et sa fille l’a publié en 2001. Le voici :

«Le jour où je me suis aimé pour de vrai»,
J’ai compris qu’en toutes circonstances,
J’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… Continuer la lecture de «Le jour où je me suis aimé pour de vrai» – Kim McMillen

« Je vous souhaite » par Jacques Brel

«Le seul fait de rêver est déjà très important.
Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir
et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer
et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions.
Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence, aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite surtout d’être vous

Serrez moi dans vos bras!

Et pourquoi pas? Par le passé j’ai pu être gêné par les personnes un peu trop tactile, maintenant j’apprécie (dans une certaine mesure 😉 je reste géné) le contact physique, le handicap m’y contraint et finalement c’est beau ce qui se passe lorsque l’on demande de l’aide à un autre être humain qui souvent, on le voit dans ses yeux, on le sent, est heureux de se rendre utile!
Et puis avec cet article je veux mettre en avant  l’étreinte pour le simple plaisir, pour montrer une affection particulière qui cherche à s’exprimer, que la limitation des mots n’est pas capable de rendre, sans faire intervenir le mental, sans raison, juste parce que c’est bon.
Donc, ne soyez pas surpris si je réclame ce genre de chose et ne soyez pas gêné de me le demander si Vous en avez envie!!!  De la même manière si cela vous dérange n’hésitez pas à me dire non 😉 .
En fait, je ne suis pas à l’aise du tout avec ce que je viens d’écrire!
J’ai décidé de parler avec mon cœur, je le fais, mais ma timidité bridera certainement certains de mes élans…. Du moins pour l’instant.

Affectueusement, Manu