Et si j’«échouais»?

Échouer à quoi? À manifester dans ma vie physique la santé me permettant de poursuivre mon chemin d’expériences dans un corps valide ou, en rapport avec l’invalidité, à survivre au fait que je ne puisse plus m’alimenter physiquement 😉 .

Tout d’abord le terme « Échouer » n’est pas adapté à mon ressentit, je l’ai volontairement choisi avec l’intention de provoquer un peu: d’abord moi même, puis vous! Disons que je me confronte à mes propres peurs (sans les nourrir!) plutôt que de les mettre sous le tapis …

Donc, admettons que je reste invalide et que la Vie m’emporte ailleurs: Premièrement cette hypothèse ne sonne pas juste en moi (je le précise car ça m’a gêné de l’écrire) mais je ne me détourne pas, soyons clair j’aurais vécu une très belle aventure jusqu’ici, avec des hauts et des bas (surtout des hauts!), mais comme tout le monde après tout! Ensuite la Vie m’a apporté une certaine sagesse me permettant d’aborder la suite sereinement, je trouverai d’autres ressources!

Mais alors je n’aurai pas réussi à créer ma réalité valide (debout sur mes jambes et mes bras pour vous étreindre) comme je dis l’avoir compris dans plusieurs articles … Oui! mais d’une part le but est d’évoluer, pas de cocher une prouesse, et d’autre part je ne connais pas vraiment le programme de mon âme, j’ai appris à ne pas refuser l’expérience qui se présente. 🙂
Je ne serais pas en véritable désaccord avec mon être profond dans ce cas.

Toutefois je vois dans ce scénario une incohérence qui me gêne vis à vis de mon envie et choix de partager ce dont j’ai pris conscience pendant cette aventure… Disons que le fait de ne pas concrétiser affaiblirait (il me semble) ce que j’aimerais (et essaie) de partager, ça me ferait au moins une leçon d’humilité!
Mais encore une fois l’important n’est pas le résultat intellectuellement mais le partage dont je n’ai même pas conscience, dans les deux sens: revoir l’article Serions-nous tous des maîtres? .

Mais maintenant que j’ai fait cette exploration,…. j’affirme que je vais vivre, pleinement, en pleine santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. Vous aussi d’ailleurs car les temps changent et nous devons tous nous éveiller, nous avons déjà tout en nous (car dans notre essence nous avons déjà tous la même Sagesse!):
on prend les pioches et on va à la rencontre de notre être sage intérieur?

Essayez de comparer votre sagesse (révellée) d’aujourd’hui à celle de 6 mois ou un an en arrière: l’évolution est énorme déjà, vous êtes déjà sur la voie rapide! Relire le slogan du blog: « Ce à quoi tu résistes persiste »(ce n’est pas de moi), voilà mon conseil pour un chemin moins caillouteux

 🙂

@+ Manu

Une réflexion au sujet de « Et si j’«échouais»? »

  1. la réalité de valide ou pas …..
    le paysan sème ! toi tu Ensemence Manu !!
    la différence ?
    pour le paysan, le résultat dépend de sont travaille avant pendant et apres …
    pour celui qui Ensemence, peut importe l’avant et l’apres ni meme le résultat… le résulta EST a l’instant meme ou l’acte est produit !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.