Je craque et je pleure parfois….

Jusqu’ici c’était très rare, je sentais suffisamment de marge de manœuvre pour que ma situation ne m’inquiète pas et que mes limitations physiques ne soient pas mal vécues.

Depuis la toux qui m’a beaucoup fatigué, ma sensibilité au contexte a argumenté, je me sens plus fragile émotionnellement. Attention je n’ai pas dit que je déprimais! 🙂 le moral est toujours excellent, j’ai toujours la même confiance dans l’avenir mais je me retrouve parfois confronté aux limites de ma compréhension, en particulier lorsque les contraintes physiques touchent à des fonctions vitales, comme à la respiration.

C’est quand je porte le masque de respiration, que je suis seul dans la chambre, que je peux me mettre à paniquer de ne pas pouvoir appeler quelqu’un pour me le retirer en cas de problème: si j’ai trop chaud, je tousse, ma salive fait une fausse route…. Pourtant le masque est là pour m’aider à respirer mais ça doit faire écho à une situation mal vécue dans mon enfance avant 5 ans où je me suis retrouvé coincé sous mes draps à me débattre et pleurer avec le sentiment d’enfermement et de manque d’air. Bon, ça reste une hypothèse 🙂 .
Je suis bien entouré, ma compagne est attentionnée mais ce sont des choses que je ne contrôle pas. J’ai besoin d’être rassuré. Merci car ce n’est pas facile à gérer et pas rassurant pour ma chérie et mes enfants!
En même temps je trouve la situation intéressante pour que j’expérimente de faire confiance et mettre en pratique les « belles » paroles qui me viennent à écrire sur ce blog….

Voilà, j’avais envie de partager cela avec sincérité. Malgré ces épisodes je reste le même, il m’arrive même de prendre le fou rire en pleurant lorsque je me sens rassuré à l’issue de ces angoisses….

5 réflexions au sujet de « Je craque et je pleure parfois…. »

  1. Merci manu pour ce partage sincère sur ton quotidien qui parfois est éprouvant malgré la conscience, la foi et l’amour qui t’animent. C’est bon d’avoir de tes nouvelles.
    Je me dis que …
    La conscience ou une compréhension éveillée ne nous épargne pas pour autant d’être traversé (voire envahi parfois) par des émotions diverses … nous sommes des êtres humains dans une vie terrestre …. et tant mieux c’est une invitation à l’humilité … Peut-être qu’au fil du temps c’est la manière de les accueillir qui se modifie : moins d’attachement aux moments savoureux et plus de confiance alors que la situation est angoissante (tout passe)….
    J’ai aimé rire avec toi même si la situation ne prêtait pas forcement à rire …
    Je t’embrasse
    à bientôt
    Myriam

    1. Oui Myriam, le rire que c’est bon! Le texte que j’avais cité ici me parle à chaque lecture 🙂 . Merci pour ton commentaire! Tu sais je n’ai pas le sentiment que mon quotidien soit plus éprouvant (en moyenne) que celui d’une personne valide qui passe par des difficultés ordinaires, qui se fait du souci, etc….
      Je t’embrasse avec le sourire 🙂
      @+ Manu

  2. Quoi dire Manu, face à tant de sang froid, ton optimisme depuis cette découverte si étrange qu’est cette putain de maladie, qui t’as enlevé peu à peu tes facultés. Te vole ton corps peu à peu, et sans ces technologie nouvelles ne te permettrais pas de t’exprimer sur ce blog.
    Garde ces belles pensées qui enveloppent ton esprit mon Manu, on t’aime tant.
    On ris plus souvent que l’on pleure quand nous nous retrouvons. Mais mes larmes sont bien là quand je te quitte.
    Je ne trouve pas de réponse à mes « Pourquoi ».
    Pardon Manu de ne pas être optimiste ce soir. Je suis si triste.

    1. Coucou ma Guilaine!
      Ne t’excuse pas de ne pas être optimiste, accepte d’être comme tu es maintenant Tu n’as pas à t’excuser de ne pas être optimiste, pourquoi pas accepter d’être comme tu es maintenant, nous nous apportons tous les uns aux autres même si on n’en a pas conscience, merci à toi! Pensées affectueuses 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *