« Le Maître véritable…. »

« […] Il est tout aussi inapproprié de négliger les besoins de ceux que tu as rendus dépendants de toi.
Ta tâche consiste à les rendre indépendants; à leur enseigner aussi rapidement et aussi
complètement que possible comment se débrouiller sans toi. Tant qu’ils auront besoin de toi pour survivre, tu ne leur rendras pas service; tu ne leur rendras vraiment service qu’au moment où ils s’apercevront que tu ne leur es pas nécessaire.

Dans le même sens, Dieu va exulter le jour où tu t’apercevras que tu n’as aucunement besoin de Lui.
Je sais, Je sais… c’est l’antithèse de tout ce qu’on t’a jamais enseigné. Mais tes enseignants t’ont parlé d’un Dieu courroucé, d’un Dieu jaloux, d’un Dieu qui a besoin qu’on ait besoin de lui. Celui-là n’est pas un Dieu, mais un substitut névrotique de ce que serait une déité.
Le Maître véritable n’est pas celui qui a le plus de disciples mais celui qui crée le plus de Maîtres.
Le leader véritable n’est pas celui qui a le plus d’adeptes mais celui qui crée le plus de leaders.
Le roi véritable n’est pas celui qui a le plus de sujets mais celui qui en mène le plus grand nombre à la royauté.
L’enseignant véritable n’est pas celui qui a le plus de connaissances mais celui qui amène le plus de gens à la connaissance.
Et le Dieu véritable n’est pas Celui qui a le plus de serviteurs mais Celui qui sert le plus, faisant ainsi des Dieux de tous les autres.
Car c’est à la fois le but et la gloire de Dieu : que Ses sujets ne soient plus Ses sujets, et que tous connaissent un Dieu, non pas inatteignable, mais inévitable
»

Source: CaD, Attention, extrait sorti de son contexte ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *