Quand va-t-on explorer la puissance créatrice de nos pensées? Pour changer notre monde!

Un exemple ?

Je cite: « En 1983, une expérience médicale menée par le British Stomach Cancer Group sur 411 patients cancéreux. On a proposé de leur administrer un nouveau traitement de chimiothérapie, et on leur a expliqué qu’ils devaient s’attendre à perdre leurs cheveux, et qu’ils auraient probablement des nausées. Mais au lieu de donner véritablement ce médicament à certains d’entre eux, on leur a donné un placebo, c’est-à-dire un substitut du médicament réel ne contenant aucune substance active, mais fonctionnant uniquement parce que le patient croit qu’il est soigné. Plus de 30% des patients à qui l’on avait administré ce faux médicament ont effectivement perdu leurs cheveux, tandis que 56% d’entre eux ont des vomissements.».

!!!

source: https://fr.express.live/2012/08/31/(Fielding, Fagg, & Jones, 1983. An interim report of a prospective, randomized, controlled study of adjuvent chemotherapy in operable gastric cancer : british stomach cancer group. World journal of surgery. p 390-399.) – L’effet placebo : la force de la croyance

Pour moi l’effet placebo ne se limite pas à des considérations médicales mais également à tout notre quotidien. Nous créons notre propre réalité par nos pensées, paroles et actions à l’échelle de l’individu mais également à l’échelle collective. Autrement dit, notre conscience collective est à la source de notre expérience collective, nos pensées personnelles sont à la source de notre expérience personnelle, ou du moins de la perception que nous en avons!

Mes lectures et mon expérience depuis que l’on m’a diagnostiqué une maladie de Charcot m’ont permis de me forger une idée de la vie bienveillante. C’est presque trop beau pour être vrai, il suffit de penser et de croire dans la bienveillance de la vie pour que ma réalité comble mes besoins. Je suis atteint d’une maladie « grave », incurable, dégénérative et pourtant j’ai rarement été aussi heureux de ma vie! Ma réalité c’est que je suis plein d’espoir, de confiance dans les événements, je ne me vois pas mourir, bien que même la mort ne m’inquiète pas, je crois en la guérison mais je ne la vois pas comme un but en soi, mon but c’est de m’épanouir dans tout ce que je vis. Je cherche donc à ne pas juger les événements extérieurs auquel je suis confronté car j’ai trop peu d’information pour le faire et cela me pompe de l’énergie inutilement: au contraire, je considère a priori que tout concours à m’aider pour ce dont j’ai besoin. Cela m’amène à rechercher une attitude de détachement et de recentrement sur l’instant présent. C’est du moins ce en quoi je crois car je dois reconnaître que la pratique n’est pas toujours aisée, on efface pas du jour au lendemain 45 ans de manière de penser la vie totalement différemment. La pratique actuelle de ma nouvelle approche me conforte largement dans ma nouvelle vision, vous me voyez enthousiaste!

Un livre explique de façon magistrale notre pouvoir créatif: « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch,  j’en ai déjà parlé dans un article. Je vous invite à ne pas lui coller des étiquettes à la simple lecture du titre!…

Je ne sais pas si on changera le monde mais en tout cas j’ai changé le mien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *