Serions-nous tous des maîtres?

Je commence à voir dans chaque personne avec qui je suis contact, un maître pour travailler des aspects de moi que je souhaite faire évoluer. Mais également pour me permettre d’expérimenter des aspects de moi que je choisis de garder. En général je n’en ai même pas conscience!

N’est-ce pas là le but de la vie?
Ainsi nous serions tous des maîtres les uns pour les autres…. 😉
Qu’en pensez-vous?

Merci à tous mes maîtres!

Il s’agirait donc d’être soi-même plutôt que d’essayer d’être quelqu’un d’autre (celui qu’on nous dit qu’il faudrait qu’on soit…). Être soi-même ce n’est pas être égoïste puisque le « moi-même » peut choisir de se consacrer aux autres ou simplement partager. Étonnamment je commence à saisir que pour faire le plus grand bien à d’autres il me faut d’abord m’occuper de moi… C’est difficile à intégrer, ça va à l’encontre de la conception judéo-chrétienne du « bien » dans notre société!

Ce que j’ai vécu et lu m’ouvre peu à peu l’esprit là dessus. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *