Si nous n’apprenons pas à échouer nous échouerons à apprendre

« Nous voulons être parfaits parce que nous refusons l’échec, nous le considérons comme une catastrophe, une honte, un point final à notre parcours, qu’il soit professionnel ou sentimental.
Nous sommes éduqués à oublier que dans la vraie vie, l’échec est non seulement inévitable, mais surtout indispensable : c’est lui qui nous fait grandir.
Si nous n’apprenons pas à échouer, nous échouerons à apprendre. L’enfant qui ne veut pas tomber ne saura jamais marcher. Celui qui s’angoisse parce qu’il a débordé de sa ligne de coloriage ne réussira jamais à apprendre à colorier, ni à se coordonner. » Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre chap.8 de Fabrice Midal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *